Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Avec 225 accidents du travail chaque jour, le danger nous guette tous. Parlons des dangers pour les éliminer.

Message radio

Votre milieu de travail est‑il vraiment sécuritaire?

Répondez à quelques questions pour découvrir le profil santé et sécurité du travail de votre milieu de travail.

Répondez aux questions qui suivent en sélectionnant la ou les réponses qui s'appliquent le mieux dans votre milieu de travail.

Je suis employeur

  1. Question 1

    Quels sont les dangers liés à la santé et à la sécurité auxquels vos travailleurs sont exposés au travail?

  2. Question 2

    Dans votre milieu de travail, est-ce que les dangers sont identifiés, par poste de travail et de façon structurée (analyse de risques, inspections planifiées, analyse de tâches, mesures d'urgence)?

  3. Question 3

    Avez-vous mis en place des correctifs pour éliminer les dangers ou diminuer les risques?

  4. Question 4

    Est-ce qu'il y a des procédures ou des actions pour s'assurer que les correctifs restent en place et demeurent efficaces?

  5. Question 5

    Faite-vous participer vos employés à l'indentification et à la correction des dangers sur le milieu de travail (ex. : boite de suggestions, discussions, lors de rencontres de production)?

  6. Question 6

    Dans les jours qui suivent l'embauche d'un nouvel employé ou lorsqu'un travailleur commence une nouvelle tâche, est-ce qu'une formation lui est donnée pour lui expliquer les consignes de sécurité?

  7. Question 7

    Cochez les situations qui s'appliquent : Au cours des douze derniers mois, sur mon lieu de travail,

Je suis travailleur

  1. Question 1

    Quels sont les dangers liés à la santé et à la sécurité au travail auxquels vous pourriez être exposés dans votre milieu de travail?

  2. Question 2

    Est-ce que votre employeur vous a informé des dangers liés à votre travail?

  3. Question 3

    Participez vous à l'identification et à la correction des dangers dans votre milieu de travail (ex. discussions lors de rencontres de production, boîte de suggestions)?

  4. Question 4

    Respectez-vous, dans vos tâches, les consignes de sécurité qui sont données par votre employeur?

  5. Question 5

    Est-ce que votre employeur donne une formation lors de l'embauche d'un nouvel employé ou lorsqu'un travailleur commence une nouvelle tâche?

  6. Question 6

    Cochez les situations qui s'appliquent : Au cours des douze derniers mois, sur mon lieu de travail,

Votre profil

C'est un début

Votre entreprise a encore du chemin à faire en matière de santé et sécurité au travail, mais le fait que vous ayez répondu à ce questionnaire nous montre que vous êtes sensibilisé à cette réalité. Nous vous invitons à échanger avec vos collègues et employés des solutions et correctifs à apporter pour faire avancer les choses en matière de SST.

La santé et la sécurité du travail passent par le dialogue et la prévention. Restez vigilants et participez à notre concours #agirsurlesdangers.

Troisième place

Parler

Parler de santé et de sécurité du travail (SST), c’est le premier geste de prévention que tout le monde peut poser pour que moins de travailleurs se blessent. On peut parler des dangers, des risques, des méthodes de travail sécuritaires avec nos collègues et notre employeur.

Parler, et entendre parler de SST, c’est d’abord et avant tout faire en sorte que celle-ci devienne une valeur de société, un sujet de discussion, non seulement dans notre milieu de travail, mais aussi à la maison avec notre conjoint, nos enfants qui entrent sur le marché du travail, nos parents, nos amis.

    • mettre en place des tribunes ou des moyens permettant de parler de SST avec ses travailleurs :
      • boîtes à suggestions;
      • points à l’ordre du jour lors des rencontres de production;
      • tournées d’inspection avec des travailleurs;
      • comité de santé et de sécurité;
      • conférences ou rencontres d’information ou de formation sur des sujets particuliers;
      • thèmes du mois liés aux sujets SST;
      • affichages incitatifs;
      • etc.
    • prendre quelques minutes, au début de chaque journée, pour rappeler les consignes de sécurité;
    • valider avec les travailleurs leur compréhension des méthodes de travail;
    • présenter les résultats et les indicateurs de performance en SST à l’ensemble du personnel;
    • échanger avec d’autres employeurs pour trouver des solutions à des problèmes communs;
    • provoquer une discussion sur la SST, par exemple après avoir donné des consignes de sécurité;
    • souligner les comportements sécuritaires des employés.
    • poser des questions, s'informer avant d'agir;
    • demander de la formation pour travailler de façon sécuritaire;
    • informer, de façon constructive et positive, ses collègues ou son patron d’une situation à risque au travail, et proposer une méthode pour éliminer le danger ou réduire le risque;
    • avertir un collègue d’un danger, ou qu’il se place ou place ses collègues dans une situation à risque;
    • signaler les accidents, mais aussi les «quasi-accidents» en utilisant les moyens mis en place par l’employeur;
    • échanger sur des faits d’actualité qui concernent la SST, sur des accidents du travail qui font l’objet de manchettes dans les médias;
    • informer ses proches de l’importance de la SST. Les fameux « Fais attention à toi » et « Sois prudent » ne suffisent pas; il faut aller bien au-delà! Il faut leur rappeler de demeurer vigilants en tout temps, en identifiant les dangers dans leur milieu de travail et en suggérant des solutions pour les éliminer.

Former

Former en santé et sécurité du travail (SST), c’est s’assurer que les travailleurs ont et acquièrent les connaissances nécessaires pour faire leur travail de façon sécuritaire. Et ça va bien au-delà de fournir ou de porter des équipements de protection.

Le nouveau travailleur qui, dès l’embauche, reçoit des consignes de sécurité et les met en pratique, court moins de risques de se blesser.

    • d’assurer l’accueil, l’intégration, la formation et la supervision des travailleurs;
    • de développer les habiletés des travailleurs quant aux méthodes de travail, à l’utilisation sécuritaire des équipements, aux produits dangereux qu’ils utilisent, etc.;
    • d’enseigner des méthodes sécuritaires pour effectuer le travail, non seulement par la théorie, mais aussi par la pratique, sur le terrain;
    • de désigner une personne pour agir à titre de superviseur et de lui donner la responsabilité de former les travailleurs;
    • d’évaluer les connaissances des participants après une formation;
    • d’évaluer régulièrement la pratique et l’application des notions apprises en formation, dans un objectif d’amélioration continue;
    • d’obtenir une rétroaction de ses travailleurs, sur le terrain, à la suite de la mise en pratique des notions apprises en formation;
    • d’assurer de donner de la formation lorsque les équipements, les outils, la production ou un autre élément du travail changent.

    Voilà autant de moyens pour les employeurs de prévenir les accidents, d’éviter les coûts inutiles, de bénéficier d’une main-d’œuvre efficace et productive plus rapidement et même de voir sa prime d’assurance diminuer.

    • s’assurer d’être en mesure de travailler en sécurité;
    • utiliser les méthodes de travail sécuritaires;
    • participer de façon active aux formations, par exemple en posant des questions;
    • mettre en pratique les notions apprises lors des formations;
    • demander une nouvelle formation lorsque les équipements, les outils, la production ou un autre élément du travail changent;
    • s’assurer d’être en mesure de travailler en sécurité.

Agir

Agir en santé et sécurité du travail (SST), c’est d'abord identifier les dangers et mettre en place des moyens de prévention ou de correction pour les éliminer ou réduire le risque. C'est ainsi qu'on évite les accidents du travail.

    • identifier les risques dans les situations de travail;
    • corriger les situations à risque et éliminer les dangers;
    • mettre en place des mesures de contrôle afin d’empêcher que le risque ne revienne;
    • faire participer les travailleurs à la démarche de prévention;
    • respecter ses obligations légales;
    • définir les responsabilités de chacun en SST;
    • s’engager auprès de ses employés afin de les protéger du danger et de leur permettre d’accomplir leurs tâches en toute sécurité;
    • donner l’exemple sur le terrain;
    • concevoir un programme de prévention et le mettre en oeuvre;
    • avoir des politiques d’achat, de sous-traitance et d’ingénierie qui priorisent la SST;
    • surveiller la qualité du milieu de travail et la santé des travailleurs;
    • faire un retour aux travailleurs quant à leurs suggestions, qu’elles soient retenues ou non;
    • évaluer la performance en SST de l’entreprise en se fixant des objectifs de réduction des accidents;
    • s’il n’y a pas eu d’accidents dans le milieu concerné depuis des années, se fixer des objectifs pertinents pour l’entreprise, par exemple en ce qui à trait au nombre de formations SST reçues, au nombre de problèmes identifiés, au nombre de corrections mises en place, ou à la satisfaction des travailleurs à la suite des activités de prévention;
    • évaluer, en continu, si les pratiques sont sécuritaires;
    • se comparer aux meilleurs!
    • planifier son travail avant d’exécuter une tâche;
    • identifier les dangers et prendre les moyens pour les éliminer;
    • participer à la mise en place de moyens pour éviter que le risque ne revienne;
    • adopter des méthodes de travail sécuritaires;
    • suivre les règles, les consignes de sécurité;
    • éviter les raccourcis;
    • inspecter l'équipement de travail avant d’effectuer une tâche;
    • émettre des suggestions d’améliorations ou de moyens de prévention;
    • donner l’exemple, être un modèle en matière de SST peu importe la fonction occupée au sein de l’entreprise.